Pour clôturer temporairement notre série d’analyses, nous allons enfin nous intéresser aux gestionnaires de fenêtres (ou Window Manager). Avant de rentrer dans le vif du sujet, le gestionnaire de fenêtre est un module supplémentaire, présent sur les systèmes d’exploitation disposant d’un environnement de bureau, qui permet de gérer l’affichage et le positionnement des fenêtres des applications. Un schéma explicatif est disponible sur Wikipedia :

schema wm

Afin de restreindre l’analyse, comme à notre habitude, nous ne prendrons en considération que les gestionnaires suivants : Metacity, Openbox, Kwin et Compiz Fusion.

Commençons par Metacity, le gestionnaire de fenêtres du projet Gnome. Il est considéré comme lourd depuis un certain temps comparé à d’autres gestionnaires 2D comme Xfwm, Openbox et bien d’autres. Par ailleurs, Gnome l’abandonnera lors de sa version 3.0 pour Mutter. C’est donc un gestionnaire à laisser de côté, la preuve étant le nombre considérable de tutoriels sur le net qui proposent la marche à suivre afin de le remplacer.

screen metacity

En ce qui concerne Openbox, c’est le must de la légèreté. Il est se base sur Blackbox (tout comme Fluxbox). Il permet l’affichage d’un menu par clic droit sur le bureau, ou encore la configuration de la gestion des fenêtres. Il peut se révéler très intéressant pour faire fonctionner efficacement des machines peu puissantes.

screen openbox

Passons à Compiz Fusion. Issu de la fusion entre les projet Beryl et Compiz il y à de cela quelques années, le projet a bien évolué et est devenu un véritable chef d’œuvre graphique. Mis à disposition des utilisateurs aux environs de 2007, soit deux ans avant la sortie de Windows Seven (qui, il faut le dire, fait plus ou moins la même chose), ce gestionnaire propose des effets visuels des plus attractifs ainsi que certaines fonctionnalités très utiles comme par exemple la sélection multi-fenêtres.

screen compiz

Une vidéo de démonstration est disponible pour les curieux :

Pour ce qui est de Kwin, il passe à la gestion de la 3D avec la version 4.0 de KDE. Comparé à Compiz Fusion, il reste cependant en retard sur certaines fonctionnalités. La preuve en image sera plus parlante :

Étant toujours sous Xfce, je resterais pour le moment sur le gestionnaire par défaut, mais je souhaiterais passer sur Compiz Fusion dans quelques temps pour pouvoir bénéficier des fonctionnalités telles que les groupes de fenêtres, les aperçus temps réels et bien d’autres.

J’espère que ce comparatif vous aura permis d’y voir plus clair. La prochaine fois, Firefox et son plugin Fireshot. A bientôt sur GNU-It. =)