Après le choix de la distribution, nous allons continuer sur notre lancée et aller comparer les environnements de bureau. Avant de commencer, un environnement de bureau, c’est ce qui sert d’interface graphique lors de la navigation (pour remplacer le mode console de base). Encore un petit tour sur Google : Quel sera votre prochain environnement de bureau ?

Note : Nous ne tiendrons pas compte lors de cette analyse des applications liés aux environnements de bureau, seulement aux interfaces en elles même.

On commence par une petite liste des options qui nous sont données : KDE, Gnome, Xfce, Enlightenment (pour ne citer que ceux là).

Commençons avec KDE, ma bête noire. La première fois que je l’ai utilisé, le menu m’a tout de suite semblé très fouillis. De plus, j’ai tendance à penser que KDE est relativement lourd comparé aux autres environnements (même si j’ai vu les ‘pour’ et les ‘contre’, je suis resté sur les ‘contre’). Toutefois, la dernière version semble vraiment appréciable graphiquement parlant. Le propre de KDE c’est avant tout de donner un aspect Windows Like au bureau (pas que, mais tout de même) pour que l’utilisateur ne s’y sente pas perdu.

screen KDE

Passons à Gnome. Épuré, clair et relativement léger. Je n’ai rien à lui reprocher, l’ayant utilisé avec une entière satisfaction pendant quelques temps. Il perturbera légèrement l’ancien utilisateur Windows puisque les menus ne s’agencent pas du tout de la même manière. Pourtant, j’ai eu tendance à remarquer que, à force d’effort, l’interface Gnome était de loin plus simple à utiliser que celle de Windows.

screen Gnome

Arrivons maintenant à Xfce, mon préféré. Plus léger que Gnome, quoique légèrement en retard sur certaines fonctionnalités. Son gestionnaire de fenêtres est de loin plus rapide que celui de Gnome (nous reviendrons bientôt sur les gestionnaires de fenêtres dans un autre article). C’est selon moi le must d’une distribution que l’on veut rapide et pleinement fonctionnelle.

screen Xfce

Et pour finir, Enlightenment. Ne l’ayant jamais utilisé, il me parait bien différent des 3 autres, partant du principe que tous les raccourcis vers les applications et autres fonctionnalités sont accessibles par simple clic de souris sur le bureau. J’ai tendance à penser qu’il est plus léger mais aussi moins évolué que Xfce. Par ailleurs, je n’ai pas vraiment accroché avec le thème de base axé sur les surfaces dorées et étincelantes.

screen Enlightenment

Du coup, je reste sur Xfce, plus léger que Gnome et KDE, et plus intuitif que Enlightenment.

Au prochain article, probablement un comparatif sur les gestionnaires de connexion. A bientôt sur GNU-It. =)